Coca m'a Tuer

Coca m'a Tuer...
 Est-ce que sucer c'est tromper ?

Olivier Zavattin
J'ai reçu un sms en fin de matinée de ma prof de patchwork,
oui ma cop's qui cherche quelques fois des soirées libertines,
pendant que moi je me tape des puzzles...
 Promis un jour je vous la présente !
 
" Est ce que sucer c'est tromper ? "
Rooh, que passa ?
" Passa nada, t'as lu le dernier post du #mondovino "
non ?
" Santé... Coca m'a tuée ! "
 
Bref, voilà de quoi rester interrogatif une bonne partie de la journée...


Au hasard de ma revue de presse quotidienne, je suis tombé sur le post d'un de mes
amis blogueurs...et là une montée, la montée d'Oz...celle qui me chatouille, me gratouille, qui me brise les C.... , un sujet qui peut me fâcher,
d'ailleurs certains en ont fait les frais il y a quelques semaines...

 
Ce sujet c'est l'Affaire...
Celle qui doit interpeler le "mondovino",
loin de la rue du Cirque... l'Affaire Riedel...
#Riedel, c'était mon kif.
 

" T'es sommelier, si à 40 ans t'a pas créer un verre chez Riedel, t'as loupé ta vie ! "

ça c'était avant...
avant que Riedel ne craque et créer un verre pour la célèbre firme...
oui celle qui commercialise cette limonade noire,
excellente pour les lendemains de grosse biture,
voir efficace pour déboucher les W.C.


Dans le monde d'Oz, la verrerie, c'est un peu le côté glamour du vin...
 
l'œil, la brillance...
le parfum qui peut enivrer,
... celui qui nous a rendu fou amoureux,
celui que l'on oubliera jamais
... celui qui peut nous laisser verser cette larme au goût salé,
cette même larme qui délicatement, invisible mais tellement présente,
rappellera une fois les lèvres poser sur celui-ci,
tel un baiser, la finesse d'une émotion qui caresse notre bouche...
cette émotion qui rend l'Amour beau et éternel...
cette mélodie cristalline... qui résonne à l'infini...


Bref, un verre, j'en tombe amoureux...
c'est la naissance d'une complicité, rarement une fin,
à l'instar de certains symboles...
Dans ma vinothèque, les verres ont été rigoureusement sélectionnés,
de l'Autrichien certes car je n'ai pu me payer des Riedels...
aujourd'hui c'est sans complexe...
 
Fort heureusement, c'est comme dans la vie...
mon nouvel Amour, je l'ai découvert à Villa Mas, en Catalogne, chez Carlos,
une nouvelle idylle partagée avec un, non deux, Chambolle de chez Roumier
et un magnifique Clos de l'Arlot 2001...

 
Au fait son nom c'est ZALTO !
 
finesse, élégance, racé... dans le style Corsico-Bourguignon...
 
 
Finalement... Est ce que sucer des glaçons c'est tromper ?


 
(c) Olivier Zavattin - www.caveaudusommelierbyoz.com - janvier 2014

Commentaires

Articles les plus consultés