Escapade dans les Alpilles...

#dégustations - AOP BAUX DE PROVENCE - #concours
 
Escapade dans les Alpilles...
 
Les Baux de Provence
et le
Concours "Noël Michelin - 2013"

 
A l'invitation de Rouge-Granit, le 2 juin 2013, me voilà sur le top
départ de ce marathon-wine du mois de Juin...
 
 
Quel bonheur de retrouver le Soleil, les oiseaux gazouilllent, mon cœur
également car voilà 2 années que je ne suis pas parti au pied des Alpilles...
Cette année la mission est la reprise du Concours "Noël Michelin" qui
récompense les meilleurs Baux de Provence, en blanc, rosé et rouge...
 
 
Il est 18h30... arrivée à La Cabro d'Or... oui, oui, La Cabro d'Or, un de
mes rêves avec Paul Bocuse, d'y séjourner avant la quarantaine,
il faut toujours se garder des joyaux,
des envies comme ça
juste pour le plaisir...
 
 
car quand le moment venu est là...cela devient un instant de jouissance...
 

Après cet atterrissage des plus séduisant au cœur des Baux, il faut quand même réviser ses basiques car ici ça bouge, une des rares aop en France à avoir friser l'obligation de travailler en bio inscrite dans le décret d'appellation, le déclassement d'un de mes domaines favoris dans le mondovino, Trévallon il y a quelques années...

 
 Apéritif en leçon...verre à la main...
 
AOP Baux de Provence - C'est quoi, C'est qui ?


Direction les Alpilles, le vignoble est dispersé de part et d'autre du rocher des Baux de Provence, la majorité du vignoble est accroché, enlacé aux Alpilles, un Paysage de rêve dont on tombe amoureux en si peu de temps... que le temps nous rattrape !
 
"les Vignerons des Baux de Provence sont unis
depuis leurs premiers ceps,
par la volonté commune de préserver leur terre intacte,
naturellement protégée et séchée par le mistral..."


Le travail des Vigneronnes et Vignerons, la typicité de leur terroir, unique et multiple
sont enfin reconnus en 1995 par une Appellation d'Origine Contrôlée.
Le soucis de préserver ce terroir, ce vignoble, est au cœur de l'ensemble des démarches
des Vignerons, aujourd'hui la particularité de cette appellation est la culture des vignes en biodynamie ou en Agriculture biologique sur 85% de son aire géographique, et la majorité des Vignerons en demande l'intégration de cette spécificité aux décrets de leur appellation...


" En 2007, lors de la refonte de la loi agricole et la réécriture des décrets des A.O.C.,

les vignerons ont inscrit deux demandes importantes au cahier des charges qu'ils ont proposé au CRINAO.
 

Ils sollicitaient non seulement la création de l'A.O.C. Les Baux-de-Provence en blanc (puisqu'à ce jour, les vins blancs qu'ils produisent sont classés soit en A.O.C. Coteaux d'Aix en Provence, soit en Vin de Pays des Alpilles ou des Bouches-du-Rhône)

 

mais aussi l'inscription à ce cahier des charges du mode cultural BIO, qui leur permettrait de devenir le première A.O.C. Bio de France pour le vin.
 
Le nouveau cahier des charges est homologué depuis le 1er avril 2009. Les voeux des vignerons n'ont pas été exhaussés mais l'INAO ouvre le débat.
Et dans son dernier courrier, Pascal Laville, délégué territorial Sud-est écrivait à propos de ce décret :
« il nous permet désormais de rebondir afin de proposer les travaux sur les modifications que vous souhaitez,
notamment sur la reconnaissance des vins blancs et l'introduction de pratiques culturales et de vinification respectueuses de l'environnement ».
L'heure n'est plus à la fin de non recevoir.Et les Vignerons des Baux ont peut être réussi à convaincre les institutions sur une question qu'ils défendent depuis toujours :
 le mode cultural est un élément constitutif de l'identité d'un terroir.
Et aux Baux-de-Provence, c'est le bio. "
 
Techniquement ?
 
Pour les plus techniques... Liser le décret d'appellation : cliquez ici !
 
Pour les amateurs de nectar divin, les Vins des Baux sont majoritairement issus
de Grenache Noir, Cabernet Sauvignon, Mourvédre et Syrah pour les rouges,
Clairette, Grenache Blanc et Vermentino pour les blancs,
 quelques Cinsault, Grenache Noir et Syrah parfument les rosés,
 très intéressant pour ce coin de Provence.
 
Vignes, Oliviers, Garrigue, Calcaire...
donnent l'impression de dureté, de sécheresse,
eh ben non ! L'eau, richesse des Alpilles, apparaît ça et là,
 au détour d'un ruisseau et s'improvise fontaine...source de vie...
 
Les sols des Baux de Provence sont homogènes,
 issus du Crétacé supérieur et du Miocène, très caillouteux,
 ils assurent un drainage naturel des plus efficaces
 surtout pendant la période estivale qui reste très chaude.
Quand au climat, ici on parle de Mistral, de climat méditerranéen,
ces parfums de thym, de romarin et de marjolaine
se promènent de parcelles en parcelles suivant l'humeur de Dame Nature...
 
 Ce terroir est définitivement propice à la Culture de la Vigne !
 
Les Acteurs, Actrices dirai-je ? Un "baux" festival !
 
 
Mas Sainte Berthe

Mme Geneviève Rolland - Vice-Présidente des Vins des Baux
 
 
L'Affectif...
 
Monsieur Jean-André Charial
 
 
 
 
 
 
Place à l'Apéro... à La Place...
 
C'est l'heure de retrouver nos Ami(e)s vignerons,
au Bistrot La Place à Maussane les Alpilles, ici c'est la fille de Jean-André qui officie,
un style Bistrot, une cuisine de saveurs,
 une cuisine d'accords Mets et Vins avec
Les vins des Baux...
 depuis quelques heures nous sommes devenus "potes" ,
les baux de Provence bien trop long...
Retrouvailles avec la Sommellerie Lyonnaise et l'Ami Gateau, Damien de son prénom...
 
un #winelover Lyonnais ! ça blogue ou ça Facebook ?
 
Blanc en AOP, blanc en IGP, le bal est ouvert... des rosés différents, certains sur
la vivacité, d'autres intemporels...
 
 
Un signe la bouteille qui est...vide ! la Vallongue...sur le fruit !
 

 
Domaine de Sainte Berthe 2010 en vdp des Alpilles, étonnant de fraîcheur,
un Accord idéal avec la raviole de poireaux servie en amuse bouche...
 
 
Mas de la Dame "Coin Caché", en blanc, superbe évolution de ce vin qui a gardé
une fraîcheur exquise...
 
 
l'Accord parfait avec les crevettes au curry, un plat signature pour ce vin blanc en évolution... Un Coin Caché que l'on aime à découvrir...
 
 
Une découverte, pour ma part le Domaine de Dalmeran, à suivre...
L'art de vivre au Château, des concours de cuisine...des concerts...
en clair il se passe toujours quelques choses à Dalmeran !
 
 
Coup de Cœur, servi en magnum, le Mas de la Dame, commentée avec délicatesse
par Anne Poniatowski...
 
Mas de la Dame
 
Magnifique avec l'Agneau confit...
 
La soirée chaleureuse et conviviale me fait également découvrir deux autres nectars,
une découverte avec le Domaine de lauzières et la cuvée Equinoxe 2008,
rencontre également avec Emmanuelle (ex-Chef Sommelière de Lyon) qui s'est affranchie
afin de découvrir les valeurs d'un Domaine au service du Commercial...
Un bel échange...
 
 
et enfin la dégustation du célèbre " Affectif..." de Jean-André Charial...
Coup de Cœur...
 
  
Une très belle soirée terminée avec une des belles pépites, dénichée
par le gang des Lyonnais dans la Cave de la Cabro...
 
 
 
 
C'est pas Tout ! Au Travail...
 
Pourquoi ne pas commencer la journée sous influence de Saturne, de la Lune, du Soleil, de Pluton et surtout de cette beauté de Cathédrale...sculpté à même les Alpilles...
Des ondes positives...qui ressourcent...qui poussent à la réflexion...
 
 
 
 
Le lieu est mystique, racheté en en 2008 par Anne-Marie et Jean-Louis Charmolüe,
ancien propriétaire de Montrose en Bordelais, propriété cultivée en biodynamie depuis 1988, celle-ci retrouve un regain de jeunesse, avec l'arrivée d'un Directeur qui est passé par Brumont et L.V.M.H...
 
 
Un cuvier magnifique...
 
 
Oz :
"Vous avez de la chance d'avoir réussi l'acquisition de Romanin..."
 
Mr Charmolüe :
"Vous savez jeune homme, après Montrose, à 70 ans, il fallait
bien que nous nous occupions avec mon épouse..."
 
Les yeux qui brillent et la passion toujours là...du bonheur !
 
 
J'ai eu la chance de découvrir Romanin au début des années 2000, au Pont de Brent de Gérard Rabaey (*** Michelin) à Montreux en Suisse et au Domaine d'Auriac de Bernard Rigaudis (* Michelin) à Carcassonne... Mais là c'est vraiment un plaisir de contempler cette ce chais et ce cuvier très moderne...malgré ces 30 années d'existence !
 
 
Cette année le concours " Noël Michelin ", célèbre fondateur du Domaine des Terres Blanches s'est réfugié au Château Romanin, sous l'œil bienveillant de Jean-André Charial et de la Présidente (Caroline Missoffe) des Vins des Baux de Provence, nous voilà confortablement installé afin de départager l'ensemble des nectars présentés...
 
 
 même si certains rosés et blancs étaient dans un état de fatigue intrigant,
certainement ce long hiver et cette pluie qui sur des vins travaillés en biodynamie ont refermés les jus...
 
Un jury de bonne facture,
sur la même longueur d'onde surtout avec Aymone et Bernard !
 
So Cool !
 
Après une séance de travail entre acidité, réduction, note anisé et explosion de fruits
les Lauréats seront présentés au Château d'Estoublon,
 véritable havre de Paix entre vignes et Oliviers...
 
Et les lauréats sont :
 
Les vins rouges 2011
 
1 - Mas de la Dame - Réserve du Mas
2 - Domaine Les Terres Blanches
3 - L' Affectif de Jean-André Charial
 
Les vins rouges "élevage" 2010
 
1 - Domaine les Terres Blanches - Cuvée Aurélia
2 - Château Romanin
3 - ex aequo - Dalmeran et Mas de la Dame
 
Les Blancs 2012
 
1 - Mas de Gourgonnier
2 - Domaine des Terres Blanches
3 - Mas Sainte Berthe
 
Les Blancs "Elevage" 2011
 
1 - Domaine de Lauzières
2 - Mas Sainte Berthe
 
Les Rosés 2012
 
1 - Mas Sainte Berthe
2 - Mas de la Dame
3 - Mas de Gourgonnier
 
Une belle sélection... une recommandation, très personnelle, pour certaines
cuvées se calmer avec le SO2, ce n'est pas une solution à tout, et certaines
fois cela peut détruire tout simplement le potentiel d'un joli vin blanc, ou d'un rosé gourmand et généreux...
 
SVP pensez à nos petits nez fragiles ! merci d'avance !
 
Les Gens de Mogador...Estoublon,
 
Magnifique propriété, une huile d'Olive d'exception,
un marketing à la Coco Chanel, So Cute...
 
 
qui ne laisse pas indifférent...
 j'ai toujours été subjugué par ces beaux flacons lorsque
il y a quelques mois je quittais Dijon pour rentrer dans le Sud...
rue Jean-Jacques Rousseau, au 77,
ma tête "moutardée" retrouvait cette chaleur du Sud grâce à Estoublon...
 
Comme quoi une Huile d'Olive peut laisser des souvenirs autant qu'un N°5 ...
 
 
Le site est magnifique, Les Gens de Mogador y ont été tournés, vous vous souvenez ?
 
Moi non, trop jeune certainement...
 
 
La propriété est superbe, Valérie et Rémy Reboul ont embelli un véritable Havre de Paix, l'Art de vivre prend ici toute sa saveur..
 
  
" Presque trop joli pour une exploitation ! - j'assume, on se croirait à Disney..."
Quand je parle de Disney, ce n'est pas négatif, c'est une question de détail, de sourire, de propreté, de rigueur... l'excellence en quelque sorte !
 
Cependant, à contrario au Languedoc, sans parler du Roussillon,
l'oenotourisme est ici plus que maîtrisé...beaucoup mieux que chez Gérard Bertrand par exemple, ou à Garrigae en plein cœur de mes Corbières adorées...
Exemple à étudier pour nos Languedociens !
 
 
L'Ardence de la picholine a charmé mon palais,
les vins ont enchanté mes papilles,
dans la gamme mono, un grenache sympa...
Un cocktail en terrasse des plus sympa, échange et convivialité,
 
bref des moments difficiles... J'adore mon Job ! oui je le Kiffe...
 
 
 Le Baux de Provence à l'étiquette "Old School" manqua un peu de puissance sur
l'agneau du déjeuner...2008 qui aurait mérité un bon décantage je pense...
 
 
Bref, je suis rassuré car la conférence de Monsieur LaTruffe m'a tout simplement
rassuré, Vins et Santé, buvons du vin , certes avec modération...
 
 Il est bien de Dijon ce Monsieur, extraordinaire, Norbert...
Une conférence, au son des fourchettes et des couteaux
et ce pauvre Monsieur à la gueule enjouée qui envoie du lourd...
 
J'ai tout noté Monsieur LaTruffe, c'est promis du jus de treille, je vais en boire,
 c'est bon pour la santé, et tout, et tout... The French Paradox...
 Nous devons pas être beaucoup à l'avoir écouté...
 
Café, Mini-Cooper, la bisouille et retour en Languedoc...
 
Pif Paf, des Baux de Provence plein les Yeux pour le plus grands bonheurs de mes papilles et des révisions solides pour le prochain concours...
 
A suivre...
 
Merci Rouge-Granit et les Vins des Baux de Provence !
 
Amour et Partage
 
(c) Olivier Zavattin - LES BAUX DE PROVENCE - www.caveaudusommelierbyoz.com - Juin 2013
 

Commentaires

Articles les plus consultés